Ministère de L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Sceau de Republique Gabonaise

E3MG : Un budget de 915 millions de FCFA en 2018

Logo

Le conseil d’administration de l’Ecole des mines et de la métallurgie de Moanda (E3MG) s’est réuni le 8 novembre à Moanda, dans la province du Haut-Ogooué.
Présidé par Jean Valentin Leyama, le conseil a fait le bilan de l’année 2017. «Le principal point à l’ordre du jour de cette session était l’examen à mi-parcours
du budget 2017», a confié le Président du conseil d’administration (PCA) de l’E3MG.


Le conseil d’administration a mis à profit cette séance de travail pour adopter le budget 2018 de l’établissement, fruit d’un partenariat entre l’Etat gabonais et la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog). D’autres points étaient également à l’ordre du jour. «Nous avons aussi pris acte de la sortie de la première promotion des techniciens. Et nous allons attendre la sortie de la promotion des ingénieurs, début 2018, pour organiser officiellement la remise des diplômes», a déclaré Jean Valentin Leyama.Par ailleurs, les administrateurs ont passé en revue la capacité d’absorption du marché des diplômés issus de l’école des mines. Un exercice motivé par le contexte économique actuel.

«Les premières promotions vont trouver facilement de l’emploi. Et d’ailleurs, notre partenaire Comilog fait déjà un gros effort à ce niveau. Il y a aussi la société Nouvelle Mining
Gabon qui se propose de recruter un certain nombre de diplômés. Mais il est bien évident que certaines filières vont poser un problème, au niveau des débouchés», a expliqué le PCA de l’E3MG.

Le conseil d’administration a ainsi décidé de réduire les recrutements au niveau de certaines filières. Notamment dans la filière «Prospection minière». «Car, la capacité d’absorption
du marché est de plus en plus faible au regard du contexte minier particulièrement défavorable», a justifié le PCA

Inauguré en juin 2016, l’E3MG a démarré ses activités en septembre de la même année. Bâtie sur 40 hectares, l’école dispose d’un campus aux standards internationaux. L’institution comprend
un pôle administratif, un pôle pédagogique et deux halles techniques. L’école dispose également de deux zones de logement comprenant 60 chambres, un foyer-restaurant, cinq villas pour
les directeurs et les enseignants. Mais aussi, des terrains de football, de basket ainsi que de cours de tennis.



DCSI

Source : Gabonreview

Publié le : 09 / 11 / 2017


En Haut