Ministère de L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Sceau de Republique Gabonaise

Le beau geste de Comilog pour l’EPC Saint-Dominique B de Moanda

Gabon review

L’école privée catholique Saint-Dominique B de Moanda, dans la province du Haut-Ogooué, devrait connaître une nouvelle jeunesse dans les mois qui viennent. C’est en tout cas ce qu’ont promis les responsables de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), le 1er décembre 2016, à la faveur d’une cérémonie de remise de 150 tables-bancs et d’outils nécessaires à la salubrité et à la sécurité des 329 jeunes élèves inscrits dans l’établissement cette année.

L’EPC Saint-Dominique B de Moanda, construite en 1955, soit 61 ans après, n’était plus que l’ombre d’elle-même. La principale raison évoquée par Jean Michel Abourou Eyalou, le chef de secteur scolaire catholique du Haut-Ogooué sud, un maigre budget ne permettant pas de concilier le financement des nombreux besoins liés au fonctionnement, l’entretien des bâtiments et à la sécurité de l’école dont la véritable capacité d’accueil est de 250 élèves. Depuis, cette école qui, selon ses responsables, a formé plusieurs cadres de la ville et du pays, donnait un spectacle pour le moins désolant. «Cette école était devenue la plus vétuste de la ville du manganèse», a reconnu le chef de secteur, qui n’a pas manqué de remercier le «bienfaiteur» de l’école, non sans glisser un nouvel appel à l’aide en vue de la réhabilitation de l’école A, aussi bien dégradée, sinon plus que l’école B.

Celle-ci a connu de malheureux épisodes dans son histoire, notamment la destruction des toitures des bâtiments à cause des intempéries, la détérioration des tables-bancs, bien trop vétustes, et la décrépitude des murs des quatre bâtiments que compte l’établissement, qui menaçaient de tomber à tout moment. Sa réhabilitation par Comilog ravive l’espoir chez les responsables, les enseignants et surtout les élèves. L’exploitant de manganèse a consenti à investir plus de 23,7 millions de francs CFA pour la réfection de la charpente d’un des bâtiments, la réfection d’une des toitures, l’achat de 150 tables-bancs et de 9 nouveaux tableaux pour le primaire et le pré-primaire, la construction des toilettes modernes, l’achat d’une débroussailleuse et le financement des travaux d’assainissement des lieux. Ce budget prend également en compte le financement de la réfection d’un bâtiment de l’école Saint-Dominique A, estimé à 2,7 millions de francs.

Profitant de l’occasion, Comilog n’a pas manqué de réaffirmer son attachement à l’éducation et à la formation, en rappelant que dans la même localité, elle dispose d’un groupe scolaire (Henry Sylvoz, créé en 1962) allant de la maternelle à la classe de Terminale.

Modifié : 21 / 12 / 2016


En Haut